sept 182012
 
 18 septembre 2012  Publié par à 13 h 21 min Archives, Grève RATP, Grève SNCF  Commenter

greve service minimum remise en cause

Avec la loi Diard, le droit de grève des personnels de la RATP et de la SNCF s’est trouvé encadré de toutes sortes de mesures, afin d’assurer un service minimum, pour que les usagers puissent continuer à se déplacer. Mais alors que l’étau se resserre autour des agents et des syndicats, au fur et à mesure que les dispositions de cette Loi rentrent en application, voila qu’ils crient à l’injustice, et au non respect de leurs droits constitutionnels.

Très récemment, ce sont les syndicats de la RATP qui se sont émus de cette mise en application de la loi Diard au sein de leur entreprise. Aussi, ils se sont empressés de rappeler au gouvernement la position des socialistes, alors qu’ils étaient dans l’opposition. En effet, ceux-ci étaient alors opposés à cet encadrement du droit de gréve, et avaient formé un recours auprès du conseil constitutionnel.

Alors, aux dernières nouvelles, le gouvernement serait contre une remise en cause totale du service minimum, mais serait enclin a en modifier quelque peu les procédures… Sans préciser lesquelles, ni quand. L’idée serait d’apaiser le climat social, et de favoriser la réflexion sur le sujet, au travers d’une concertation avec les syndicats, les entreprises, et… les usagers. Alors, l’histoire ne dit pas quand ni comment, mais l’intention est là. A suivre…

Pour rappel, la loi Diard impose une déclaration préalable de la part des grévistes, 48 heures à l’avance. Des prévisions sur le trafic 24 heures à l’avance. Et les grévistes, doivent indiquer 24 heures à l’avance, quand ils reprendront le travail. En cas d’infraction à cette loi, des sanctions disciplinaires pour les salariés, ainsi que des sanctions pénales (1 an d’emprisonnement et 15 000 € d’amende), peuvent être appliquées.

service garanti

Oct 18, 2012 by Michael02

La Loi n'a pas créé un service minimum (c'est à dire normal aux heures de pointe) mais un service garanti annoncé la veille de la grève et qui dépend du nombre des grévistes déclarés. Le service garanti peut varier de 100% à 0%...


Oct 04, 2012 by Jm.Nuit

Étant moi-même concerné par le service minimum, je suis contre le fait de le remettre en question !
Oui c'est un peu contraire au "droit de grève" mais il n'empêche que l'on ne doit pas arrêter l'économie d'un pays pour des interets personnels.
Car oui la SNCF, la RATP, et pourquoi pas l'aviation sont un élément majeur de notre développement en transportant des millions d'usagers chaques jours.


Que pensez vous d'une remise en cause du service minimum ?

Sep 18, 2012 by Pierre

Alors que les temps ne sont pas très favorables à l emploi (...), on peut s interroger sur une remise en cause sur service minimum, quand des millions de personnes sont tributaires des transports en commun pour se rendre à leur travail.


Point Info Transports Contactez nous :) Sur la ligne Transports en Commun FR, @quoimaligne France 4.0 4.0 3 3 La Loi n'a pas créé un service minimum (c'est à dire normal aux heures de pointe) mais un service garanti annoncé la veille de la grève et qui dépend du nombre des grévistes

Cliquez ici pour donner votre avis


* Champs requis SVP

Point Info Transports
Sur la ligne Transports en CommunFR@quoimaligne France 
 • Contactez nous :)

A propos de

Fondateur, webmaster, et rédacteur de Point Info Transports. Animateur et modérateur de @quoimaligne.